Label BBC, quels critères ?

Le label BBC, la norme des nouvelles constructions

Depuis le 1er janvier 2013, seuls les bâtiments de niveau « BBC » - Bâtiment Basse Consommation - peuvent faire l’objet d’un permis de construire. Concrètement, à quels critères faut-il répondre pour être au niveau BBC ?

Le label BBC, une obligation de résultats

Pour être au niveau BBC, Il s’agit tout simplement de respecter une consommation d’énergie maximale, fixée par décret. La valeur moyenne est de 50 kwh Ep/m²/an (1) (à titre de comparaison, les bâtiments construits selon la précédente réglementation thermique - la RT 2005 - consomment, en moyenne, 150 kwh Ep/m²/an), mais elle peut varier selon les régions de France. Conception architecturale et construction des bâtiments ont donc évolué pour coller à cette nouvelle contrainte. Le seuil de consommation doit être respecté par tous moyens : les promoteurs ont le libre choix des matériaux et des techniques utilisés. Chaudières au bois ou au gaz, chauffage électrique, panneaux thermo-solaires pour l’eau chaude, ou photovoltaïques pour l’électricité, toutes les solutions sont possibles. Les choix doivent toutefois s’effectuer très en amont car on ne construit pas de la même façon un bâtiment chauffé au gaz ou à l’électricité…

Dans un projet BBC, il n’y a pas de place à l’erreur car ce label implique une obligation de résultats, pas seulement de moyens.

 

Une construction axee sur l'ISOLATION

Concevoir autrement signifie, d’abord, réfléchir à la volumétrie (qui doit être en adéquation avec les performances thermiques visées) et orienter au mieux le bâtiment. La forme de celui-ci va, de ce fait, évoluer dans les années à venir !

Les balcons, terrasses et baies vitrées restent toujours d’actualité, mais leur construction doit faire l’objet d’une attention particulière car ils représentent souvent des ponts thermiques. L’isolation est le maître-mot du BBC. Avec un bâtiment bien isolé, le plus difficile est fait. Sa mise en oeuvre doit donc être parfaite et rester sous haute surveillance pendant toute la construction. Les tests de perméabilité à l’air deviennent systématiques ; ces derniers étant souvent réalisés par le certificateur puisque le label BBC n’est acquis pour la résidence qu’à la fin des travaux. L’isolation des murs de façade est souvent renforcée par des doublages thermiques à haute performance. Les fenêtres bénéficiant d’une menuiserie de plus en plus hermétique sont en double, voire, triple vitrage. Il en va de même pour la ventilation mécanique hydro-réglable pouvant aller jusqu’au système double flux.

Obtenir le label BBC est un gage de sérieux et de compétence, compte tenu du travail de plus en plus rigoureux que cela implique. Mais cette labellisation, récompensant une prouesse technique et technologique, ne se suffit pas à elle-même. L’implication active des occupants est indispensable : à titre d'exemple, un logement BBC « surchauffé » à 24° est contreproductif ! Le BBC correspond à un chauffage moyen de 19°.

(1) Ep : énergie Primaire

 

Les niveaux thermiques depuis 2005

Les constructions immobilières récentes peuvent  présenter six niveaux thermiques différents.

  • Le premier est la RT 2005 correspondant à une Réglementation Thermique élaborée en 2005 et concernant la maîtrise de l’ensemble des sources de consommation énergétique du bâtiment. C’était, jusqu’à l’année dernière, la base que devaient atteindre tous les bâtiments en construction.
  • Le niveau HPE (Haute Performance Energétique) impose aux bâtiments de consommer 10% d’énergie de moins que celle autorisée dans la RT 2005.
  • Le niveau THPE (Très Haute Performance Energétique) impose aux bâtiments de consommer 20% d’énergie de moins que celle autorisée dans la RT 2005.
  • Le niveau THPE / ENR (ENR = Energie Renouvelable) implique 30% d’énergie en moins, toujours par rapport à la RT 2005, avec une utilisation partielle d’énergie renouvelable.
  • Le niveau BBC (RT 2012) accorde une consommation maximale moyenne de 50 kwh Ep/m²/an(1). Ce niveau diffère selon les régions car des coefficients régionaux et d’altitude sont appliqués. Par exemple, la loi autorise, à Lille, une consommation moyenne plus élevée qu’à Marseille…
  • Le dernier niveau, supérieur donc au BBC, est le BEPOS, Bâtiments à Energie Positive, (produisant plus d’énergie qu’ils n’en consomment).

 

Cet article vous a été utile ?
Abonnez-vous à notre Newsimmo et retrouvez chaque mois les conseils exclusifs de nos experts.
Possibilité de vous désinscrire d'un simple clic
 
Trouvez en quelques clics votre projet immobilier Cliquez sur la carte pour choisir votre région
BESOIN DE conseils ?

* champs obligatoires

Les données collectées sont destinées à la société THESEIS, ainsi qu’à ses sociétés sœurs et partenaires commerciaux afin de traiter votre demande et vous proposer des offres commerciales susceptibles de vous intéresser. Conformément à la Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique aux fichiers et aux libertés, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des informations qui vous concernent. Pour exercer ce droit, contactez : donnees@theseis.fr.

 
NOUS TROUVONS...
ALERTE MAIL
Nous retrouver sur :
Recevoir votre newsletter
chaque mois conseils exclusifs, opportunités immo...

Désinscription sur simple clic